la grece

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 0:18

toujours lonely planete comme source pour les bases a voir Wink

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 0:20

Introduction
On la croit européenne, elle raisonne en orientale ; on y vient pour ses îles, mais c'est aussi l'un des pays les plus montagneux d'Europe ; la démocratie y est née, mais l'anarchie a su s'y faire une place. Aucun doute : la Grèce est la terre de tous les paradoxes. A vous de l'apprécier dans toute sa dimension.

Lieu de naissance de la tragédie et de la démocratie, la Grèce peut se prévaloir d'un héritage incomparable. Des brumes d'Athènes au soleil éclatant des îles, vous pourrez contempler le centre du monde à Delphes, les innombrables colonnes de l'île sacrée de Délos, les fresques des palais minoens en Crète, et les traces de la légendaire Atlantide à Santorin. Au carrefour du mythe et de l'archéologie, les vestiges du passé sont inépuisables. Farouches gardiens de la tradition, les Grecs savent pourtant s'amuser : leur goût pour la fête remonte à Dionysos. Ajoutez à cela le soleil et une mer translucide, et vous l'aurez compris : la Grèce est aussi un lieu de détente et de plaisirs. Dans une taverne en bord de mer, sur une place ombragée ou dans l'atmosphère enfiévrée d'une discothèque, aucune chance d'y échapper : les dieux de la Grèce vous ont déjà ensorcelé.

Destination

Intitulé officiel du pays : République hellénique
Capitale : Athènes
Superficie : 131 960 km²
Population : 10,7 millions d'habitants
Peuples et ethnies : 98% de Grecs et minorités albanaise, turque et slavo-macédonienne
Langues : grec
Religions : 98% de grecs orthodoxes, 1,3 % de musulmans, autres 0,7%
Institutions politiques : république, régime parlementaire
Président : Carolos Papoulias
Premier ministre : Costas Caramanlis


Economie

PIB : 326,4 milliards de $US
PIB/Hab : 30 500 $US
Croissance annuelle: 3,7%
Inflation : 2,6%
Inflation : 8,4%
Principales activités : tourisme, transport maritime, industrie alimentaire, traitement du tabac, industrie textile, produits chimiques, métallurgie, exploitation minière, industrie pétrolière
Principaux partenaires : Allemagne, Italie, France, Royaume-Uni, États-Unis
Membre de l'union européenne: oui

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 0:20

Infos pratiques
Visas : les ressortissants de l'Union européenne devront se munir d'une carte d'identité ou d'un passeport en cours de validité. Les Canadadiens et les Suisses peuvent séjourner en Grèce jusqu'à trois mois sans visa.
Santé : attention aux brûlures du soleil ; la codéine, couramment employée dans les médicaments contre la migraine, est interdite et vous encourez des poursuites si vous en introduisez dans le pays.
Décalage horaire : GMT + 2h (+ 3h en été)
Poids et mesures : système métrique
Electricité : 220 V, 50 Hz
Indicatif téléphonique : + 30
Ambassade à l'étranger : 7, Léoforos Vassilissis Sofias, Athènes 10671 – tél. +30 (2) 10 339 10 00 ; fax. +30 (2) 10 339 10 09 ; www.ambafrance-gr.org
Ambassade en France : 17, rue Auguste-Vacquerie 75116 Paris – tél. +33 (0)1 47 23 72 28 ; fax. +33 (0)1 47 23 73 85

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 0:20

Quand partir

Le printemps et l'automne sont les meilleures saisons pour un séjour en Grèce. Les conditions y sont idéales entre Pâques et la mi-juin. Dans la plupart des régions, le temps est doux, sans chaleur excessive et les plages ainsi que les sites archéologiques affichent une fréquentation raisonnable. Les transports publics fonctionnent quasiment au maximum de leur capacité et l'hébergement reste moins onéreux et plus facile à trouver qu'en haute saison, entre la mi-juin et la fin du mois d'août. Les conditions de séjour redeviennent optimales de la fin du mois d'août à la mi-octobre, qui marque la fin de la saison. En dehors des grandes villes, l'hiver ne présente pas grand intérêt, la plupart des infrastructures touristiques fermant leurs portes de la mi-octobre au début du mois d'avril. Toutefois, cette situation évolue peu à peu et quelques restaurants, bars et hôtels restent ouverts toute l'année sur les îles les plus touristiques.


Fêtes et festivals

Nombre de festivals et de manifestations rythment l'année. Certains sont d'ordre religieux ou culturel et d'autres servent principalement de prétexte à faire la fête. Le 6 janvier, jour de l'É piphanie, on commémore dans tout le pays le baptême du Christ. Au cours d'une cérémonie religieuse, les eaux de la mer et des rivières sont bénies par un pope. La célébration la plus importante a lieu au Pirée. La saison du carnaval commence en février-mars et se poursuit durant les trois semaines précédant le Carême. C'est l'occasion de nombreuses réjouissances pour les habitants : déguisements et danses traditionnelles sont à l'honneur, en fonction de la région. C'est à Patras que le carnaval prend le plus d'ampleur. La fête de Pâques reste la plus importante célébration de l'année et, dans tout le pays, des processions aux flambeaux, des feux d'artifice et toutes sortes de réjouissances sont organisées. L'accent est plutôt mis sur l'épisode de la résurrection que sur la crucifixion, ce qui contribue à faire de Pâques une célébration joyeuse. L'été est la saison des festivals, nombreux dans tout le pays, le plus célèbre étant le Festival d'Athènes (de la mi-juin à la fin août), où des pièces et des concerts se tiennent dans des théâtres antiques.

Jours fériés :
Nouvel An (1er janvier), Épiphanie (6 janvier), fête nationale (25 mars), dimanche de Pâques (Pâques orthodoxe) , Fête du travail (1er mai), Assomption (15 août), jour de la commémoration du Non (Ohi, 28 octobre), Noël (25 décembre) et Saint-Étienne (26 décembre)

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 0:21

Devise
l'euro (EUR)

Coût de la vie
Considérée comme très bon marché il y a encore quelques années, la Grèce a vu ses prix augmenter de façon significative, notamment depuis le passage à l'euro. L'hébergement reste cependant au-dessous de la moyenne européenne, exception faite d'Athènes, où les prix ont monté en flèche. Les chambres chez l'habitant affichent les tarifs les plus avantageux. Le confort varie, mais il est parfois supérieur à celui de certains petits hôtels, et l'accueil y est plutôt sympathique. De façon générale, mieux vaut réserver en juillet et en août, quand l'affluence touristique est la plus forte. En dehors de cette période, l'abondance des chambres vous met à l'abri de toute pénurie de logement. La location d'une maison ou d'un petit appartement le long des côtes (parfois chez un particulier) est également une excellente alternative. Vous pourrez économiser jusqu'à 30% si vous ne voyagez pas en haute saison (qui se situe de mi-juin à fin août).

Restauration

Repas économique : < 15 €
Repas moyen : 15-40 €
Repas de qualité : > 40 €



Logement

Chambre économique : < 60 €
Chambre moyenne : 60-150 €
Chambre de qualité : > 150 €




Conseils relatifs à l'argent

Les prix des restaurants comprennent le service, mais il est de coutume de laisser une somme minime supplémentaire, par exemple en arrondissant au chiffre supérieur. Il en va de même pour les taxis, où un petit pourboire sera le bienvenu. Le marchandage n'est pas aussi répandu en Grèce qu'il ne l'est dans les régions plus orientales et, dans la plupart des boutiques, les prix affichés sont fermes. Toutefois, vos talents de marchandage seront mis à l'épreuve sur les marchés, et il est toujours utile de discuter le prix des chambres d'hôtel, notamment si vous devez rester plusieurs nuits au même endroit.

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 0:22

A ne pas manquer

Athènes
À l'instar de Rome et de Jérusalem, Athènes se distingue par son passé glorieux, même si bien peu de visiteurs éprouvent le coup de foudre pour la ville moderne. La plupart des touristes en restent à l'image d'une ville recouverte du nefos (brume de pollution), où dominent les grands immeubles d'habitation construits à la hâte pour accueillir les vagues de réfugiés d'Asie Mineure en provenance de la Turquie en 1922. Pourtant, derrière ces aspects peu engageants se cache une ville dont le délabrement même n'est pas sans charme. Aux balcons de chaque appartement fleurissent des bégonias et nombre de rues et de squares sont bordés d'orangers. Athènes reste un lieu où s'opère un curieux mélange entre Orient et Occident, entre développement et sous-développement, et où les bruyants marchands de rue et les bazars hérités de la période turque côtoient les demeures néoclassiques.

Visible de presque tous les quartiers de la ville, sur l'Acropole, le Parthénon veille sur Athènes. Suivant l'oracle de Delphes, Périclès entreprit la transformation de l'Acropole en un centre religieux constitué de temples colossaux brillamment colorés et illuminés, de statues gigantesques de bronze ou de marbre plaqué d'or et incrusté de pierres précieuses. À côté du Parthénon, dont la grâce et l'harmonie restent inégalées, se trouve l'É rechthéion, maintes fois photographié, que l'on reconnaît du premier coup d'œil à ses caryatides, les six korai faisant office de colonnes. L'ancien théâtre de Dionysos, que chaque Athénien connaissait pour avoir fait partie du chœur lors des représentations de tragédies, se situe sur le versant sud de l'Acropole.

Au nord-est de l'Acropole, se niche l'ancien village de Plaka, où se concentrait l'essentiel de la ville d'Athènes avant que celle-ci ne devienne la capitale de la Grèce indépendante. Le dédale de rues étroites garde tout son charme, en dépit d'une activité commerciale frénétique. L'Agora (place du marché), qui représentait le centre de la vie sociale et de l'activité civique d'Athènes dans l'Antiquité, marque la limite de Plaka. À voir également, le musée national d'Archéologie, où l'on peut admirer, entre autres splendeurs, de magnifiques objets mycéniens en or et de spectaculaires fresques minoennes de Santorin (Thyra). Le musée Goulandris d'Art cycladique et d'art grec ancien, où l'on trouve d'élégantes figurines de marbre qui ont inspiré des artistes tels que Modigliani, Brancusi et Picasso, vaut également le détour.

Plaka reste l'endroit le plus populaire et vous y trouverez des hôtels bon marché où vous pourrez, l'été, dormir sur la terrasse. Si vous vous rendez à Athènes en juillet ou en août, mieux vaut toutefois réserver à l'avance.

Le Péloponnèse
Péninsule du sud de la Grèce, le Péloponnèse se distingue par la richesse de son passé et la diversité de ses paysages. Au nord-est, on trouvera les sites historiques d'É pidaure, de Corinthe et de Mycènes, tous facilement accessibles depuis Nauplie, un petit port coloré plein de charme. Mistra, ville fantôme byzantine accrochée aux versants du mont Taygète laisse découvrir, au détour de chemins sinueux, des palais désertés et des églises recouvertes de fresques.

Plus au sud se trouve le Magne, terre de désolation et d'aridité où la monotonie n'est rompue que par d'imposantes tours de pierre, sentinelles aujourd'hui abandonnées pour la plupart. À voir également, le site antique d'Olympie, la belle ville médiévale de Monemvassia et la superbe ligne de chemin de fer à crémaillère reliant Diakofto et Kalavryta, empruntant les profondes gorges de Vouraïkos.

Les Météores
Les monastères des Météores, dans la province de Thessalie, constituent l'un des plus extraordinaires sites de Grèce continentale. Edifiés au sommet de pitons rocheux où sont aménagées des cavités, les monastères représentaient un refuge pour les moines lors du déclin de l'Empire byzantin, à la fin du XIVe siècle. Les premiers monastères étaient accessibles au moyen d'échelles amovibles. Par la suite et jusque dans les années 1920, les moines étaient hissés dans des paniers au moyen de treuils. Aux visiteurs inquiets demandant si les cordes étaient souvent remplacées, on répondait qu'elles l'étaient « quand le Seigneur décide qu'elles se rompent ». Aujourd'hui, l'accès aux monastères se fait par des marches creusées dans la roche et les treuils ne sont plus employés que pour monter les provisions.

Les Cyclades
Les Cyclades répondent au cliché de la Grèce touristique : des maisons d'un blanc éclatant jouxtant des églises au dôme d'un bleu resplendissant, plages dorées bordant une mer bleu turquoise. Certaines des îles, comme Mykonos, Santorin, Paros et Ios exploitent sans retenue le filon touristique tandis que d'autres comme Andros, Kéa, Sérifos et Sikinos sont fréquentées plus irrégulièrement par les étrangers et préférées des touristes grecs.

Mykonos est la plus chère et la plus visitée des îles grecques. Capitale gay de la Grèce, la vie nocturne y est très importante. Avec son relief peu accidenté et ses terres arides Mykonos n'est pas, tant s'en faut, la plus belle île grecque, mais ses plages, certes surpeuplées, n'en restent pas moins splendides. Dans la ville, presque trop jolie pour certains, se succèdent les boutiques chic et les maisons de rêve ornées de bougainvilliers et de clématites.

Santorin (autrement appelée Thyra) est considérée par beaucoup comme la plus étonnante des îles grecques. Chaque année, des milliers de visiteurs se pressent pour admirer la caldeira du volcan envahie par la mer, vestige de ce qui fut probablement la plus importante éruption de tous les temps. En dépit de la foule des touristes, Santorin demeure, avec ses plages de sable noir et ses imposantes falaises, un endroit tout à fait singulier.

Si vous souhaitez échapper aux hordes de touristes, vous pourrez vous rendre à Sikinos, à Anafi ou dans les petites îles situées à l'est de Naxos.

La Crète
La plus importante île grecque reçoit à elle seule le quart des touristes qui se rendent en Grèce. Certaines parties de l'île restent préservées, notamment la côte ouest, les régions montagneuses à l'intérieur des terres et les villages du plateau du Lassithi. La Crète fut le berceau de la culture minoenne, dont l'apogée se situe entre 2800 et 1450 av. J.-C. Le palais de Cnossos, aux portes d'Héraklion, la principale ville crétoise, constitue le site minoen le plus remarquable de l'île. Si vous souhaitez fuir l'enfer urbain d'Héraklion, vous pourrez vous rendre à La Canée ou à Réthymnon, deux villes dont la belle architecture vénitienne ne manquera pas de vous séduire. Paléohora, petit village de pêcheurs de la côte sud-ouest découvert par des hippies dans les années 1960, reste l'un des endroits favoris des routards. De nombreux touristes goûtent aux joies de la randonnée sur le parcours long de 18 km qui mène à Agia Roumeli, à travers les gorges de Samarie. Plus au sud, sur une côte accidentée accessible en bateau, se trouvent les villages de Loutro et Hora Sfakion. Le climat sur la côte est particulièrement clément et vous pourrez vous y baigner d'avril à novembre.

Les îles du Dodécanèse
L'archipel du Dodécanèse, plus proche de l'Asie Mineure que de la Grèce continentale, s'étend le long de la côte ouest de la Turquie. Vulnérables, situées à un endroit stratégique, ces îles ont subi de nombreuses invasions et furent occupées tour à tour par les Égyptiens, les chevaliers de Rhodes, les Turcs et les Italiens. Rhodes est la principale île du Dodécanèse et sa ville reste le plus important centre médiéval habité d'Europe. L'avenue des Chevaliers est bordée de superbes constructions du Moyen Âge, dont la plus impressionnante (le palais des Grands Maîtres) fut restaurée pour servir de lieu de villégiature à Mussolini, qui ne s'y rendit jamais. L'acropole de Lindos, construction massive, jouxte un château datant de l'époque des croisades et semble veiller sur les façades blanches d'habitations richement décorées.

Kos, Simi et Patmos sont d'autres destinations très courues des îles du Dodécanèse. Les îles de Lipsi et Tilos, très peu touristiques, n'en sont pas moins dotées de plages superbes. Agathonisi, Kastelorizo et Kassos sont des destinations idéales pour qui souhaite approcher la vie traditionnelle des insulaires. Kassos, petit îlot rocheux recouvert de poiriers, d'oliviers et de figuiers est la terre de prédilection des moutons et des chèvres.

Les îles Ioniennes
Sept îles principales constituent l'archipel ionien : il s'agit de Corfou, Paxi, Céphalonie, Zante, Ithaque, Leucade et Cythère. Situées le long de la côte ouest de la Grèce, les îles Ioniennes sont les seules îles grecques à ne pas se trouver en mer Egée. À bien des égards, elles rappellent d'ailleurs plutôt l'Italie que la Grèce. Aucune de ces îles n'est à proprement parler « inexplorée » (à l'exception de la petite Meganisi), mais il suffit de pénétrer quelque peu l'intérieur des terres pour y découvrir de petits villages que le tourisme a laissé intacts. Ainsi Corfou, avec ses étendues de fleurs sauvages et de champs d'oliviers où se découpent quelques élégants cyprès, est-elle considérée parfois comme la plus belle des îles grecques.

Les îles du nord-est de la mer Égée
Sept îles principales composent ce groupe : Samos, Chios, Icarie, Lesbos, Lemnos, Samothrace et Thassos. Elles sont séparées entre elles par des distances considérables et il n'est donc pas si facile de se rendre de l'une à l'autre. Grandes pour la plupart, chacune de ces îles possède sa singularité. Samos, où naquit le philosophe et mathématicien Pythagore, se remarque ainsi par son climat humide où pousse une végétation luxuriante et ses montagnes bordées de forêts de pins, de sycomores ou de chênes. Samothrace se distingue par des paysages grandioses où culmine le mont Fengari (1 611 m), entouré de forêts de chênes, de platanes ou d'oliviers, laissant parfois entrevoir d'humides clairières où coulent des cascades glaciales.

L'archipel des Sporades
Cet archipel montagneux et boisé du nord de la mer Egée regroupe quatre îles :

Skiathos, Skopélos, Alonissos et Skyros. Toutes sont très touristiques et chères. On se rend à Skiathos pour la beauté de ses plages ou pour sa vie nocturne. Skopélos reste un peu moins touristique mais semble prendre le même chemin que Skiathos : vous y trouverez de magnifiques plages en escaliers, plus souvent recouvertes de galets que de sable. Alonissos est plus tranquille, notamment en raison de l'impossibilité d'y construire un aéroport. Les alentours de l'île ont été déclarés réserve naturelle maritime. C'est sans doute la zone la plus propre de toute la mer Égée. Skyros, moins développée que les trois autres îles, ressemble plus aux Cyclades, sans toutefois attirer le tourisme de masse.

Îles du golfe Saronique
Les cinq îles du golfe Saronique sont les plus proches d'Athènes. De fait, Salamine se trouve presque dans la banlieue d'Athènes. É gine, Hydra, Spetsès et Poros présentent toutes une architecture et des paysages extrêmement variés. Hélas, ces îles sont littéralement envahies de touristes et les tarifs pratiqués y sont élevés. Hydra, qui fut en son temps un lieu où se retrouvait les artistes et les écrivains, parvient à préserver un peu de son charme d'antan. Les véhicules à moteur, y compris les deux-roues, sont interdits sur l'ensemble de l'île.

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 0:22

Y aller

La Grèce est équipée de seize aéroports internationaux desservant les principales villes européennes. Il existe aussi des vols directs en direction et en provenance du Canada. On trouvera des vols charters vers Athènes, Thessalonique et certaines îles (Mykonos, Chios, Santorin, Corfou...) à partir de Paris, Londres, Amsterdam et Francfort.

Par voie terrestre, on peut arriver en Grèce par la Turquie, la Bulgarie, l'Albanie et la Macédoine. Des liaisons ferroviaires existent également depuis la Macédoine, la Hongrie, la Bulgarie et la Turquie. Vous pouvez arriver en Grèce sans traverser la Macédoine avec la carte InterRail ou Eurail puisque ces formules comprennent souvent le passage depuis l'Italie en ferry.

Il existe des ferries au départ de Brindisi, de Bari et d'Otrante en Italie, et depuis plusieurs ports de la mer Égée, en Turquie. Des bateaux effectuent également la traversée depuis Israël et Chypre.


Se déplacer

Olympic Airways assure des vols entre de nombreuses villes et les îles. Le voyage vous coûtera environ trois fois plus que le bateau. Les bus constituent le mode de transport le plus populaire. Le réseau ferroviaire, limité à la partie continentale, est meilleur marché, mais beaucoup plus lent. Il est possible de circuler à vélo en Grèce, mais il vous faudra grimper des pentes et des contreforts montagneux particulièrement raides. La Grèce continentale et les îles sont reliées par un réseau de ferries très développé. Attention, les liaisons inter-îles ne sont pas forcément quotidiennes, ni aussi développées qu'on pourrait le croire.

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  die_nacht le Mer 20 Mai - 0:23

bon dès que j'ai la motiv.. un mini report de notre voyge ^^

_________________
[...] Arrivée de toujours, qui t'en iras partout.

http://landsvala.wordpress.com/

die_nacht
Moderateur
Moderateur

Féminin Nombre de messages : 462
Age : 34
Localisation : transylvania
style sonore : yeah yeah yeah
Date d'inscription : 26/05/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 1:14

les bons tuyaux de papi ikipoo Very Happy

alors j suis allé qu'une fois en grece. mais deja ne pas y aller en été. niveau chaleur c est horrible.

apres j suis parti avec jenny qui pourra completezr le sujet Wink et on a essayé de se taper tout le tour. donc en kamtar le plus simple c est de prendre le ferie a ancone en italie. deja si c est le cas un fois arrivé rdv tout de suite au port pour l embarquation. le mieux etant l open deck (travesé en kamtar sans cabine et donc dormage dans le camion, c est le moins chere mais y a quand meme un peu plus de 20 heure de bateau). donc si c est votre cas en arrivant bien demander le peti carton a mettre open deck sinon c est galere. on peux negocier avec les mecs qui font rentrer mais c est le dawa (merci jenny ce jour la Rolling Eyes )

ensuite sur place dans le bateau penser a prendre un douche rapidement, plus tard ca sera plus la douche sera crade.

une fois arrivé a patras (normalement c est la bas qu on arrive) sortir direct a gauche direction delphe, mais sortir de patras vite, c est le bowdel comme ville. si arrivé de nuit pas cool. deja que pour les greques la bande d arret d urgence c est une voie, la nuit c est pire.

bon niveau conduite si on est un peux pilote dans l ame au bout de deux jour ca gere ^^.

apres a voir en grece vu que c est un peux loin, j conseille au moins trois semaines de travelling, c est ce qu on avit fait et on a pas eu le temps de tout faire.

donc premiere destination delphe. a voir les ruines, a pas faire y aller a midi. trop chaud et ca monte severe. mais c est magnifique a voir. un petit camping est dispo au debut de la ville. d ailleur ils parlent francais (petit truc y a moyen de negocier pas mal de truc si vous vous baladez avec le routard et que vous le presentez a l acceuil). donc le camping est sympa avec piscine et tout. nous on a pris cette option parceque trop chaud, du coup obligé de dormir avec les portes du kamtar ouvertes donc dehors pas facile.

bref apres delphe direction athene, vu les timing on a laissé tombé les meteors et tout le nord, donc pas trop de choses a dire dessus.

alors athene, v'la le bordel; deja attention aux taxi qui essaye de gruger les touristes.

sinon niveu hotel on a pris un petit hotel famillialle a thissio si j me trompe pas; a l erechteion hotel. alors c est un peu chere mais on est dans un bon quartier d athene. bar et centre pas loin. la chambre coute dans les 60 euro mais ca vaux le coup. toutes les chambres ont vu sur l'acropole (d ailleurs toujours garder la regle ne pas visiter entre 11H et 15H trop de monde, trop chaud etc etc)

a voir a athene le quartier exarchia, pseudo bastion anarko, a part les tags y a pas beaucoup de punk, quelques camé qui quemandent de la came mais rien de mechant. par contre le quartier est assez jolie et de plus c est l uns des endroits ou les resto sont les moins cher.
attention quand meme le samedi soir c est chaud la bas, enfin y parait ^^

ensuite direction le peloponese. arrivé a nea epidavros (nouvelle epdore) petite ville rien de special mais un theatre a été decouvert la bas et ca vaux le detour, ne serai ce que pour l accoustique qui est assez hallucinante. on monte en haut des marche et on entant ce que les gens disent 100m plus bas.
tses
ensuite direction les iles du sud est. on a dans l ordre poros, hydra et spetses. deja hydra c est la plus touristique et vaux mieux eviter. poros c est sympa, d ailleurs on a trouvé un bon squatte chez l habitant la bas, faudrait que j retrouve la carte mais un petit retraité vous acceuil avec sa cuvé de pinard perso dans des chambres bien cool. pareil un peu cher mais des qu on part sur les iles c est la course au prix.

un chose les CB ne sont prises pratiquemnt nul part, prevoir du liquide. et toujours negocier. y faut toujours negocier pour un hebergement, surtout si on reste plusieurs jours.

ensuite spetses aussi sympa mais plus roots que poros, deja les vehicules sont interdits (hydra et spetses meme combat) a voir mais une journée depart le matin et rentré le soir pas plus. trop touristique et du coup trop cher.

suite du voyage direction monemvassia (j passe vite sur certaies etapes et j oublie surement des choses que j rajouterai plus tard). alors monemvassia a voir absolument, un de mes moment preferé du voyage. deja petite anecdote y a trois tortue de mers qui squattent dans le port et si vous bouffer dans un resto ou squattez la baie le soir elles viennent quemander de la bouche c est rigolo. la ville est separé en deux la vieille ville sur une presque ile et la nouvelle ville sur le continent. deja pas possible d aller dans la vieille ville en voiture ou kamtar, le mieux c est de se poser et d attendre un bus. (vaux mieux attendre ca monte sec a pied ^^)

mais la vieille ville est a voir absolument.

on repart direction olympie dont la reputation n est plus a faire. alors pour squatter les campings sont assez sympa mais a eviter a tout prix meme si conseillé par le routard ou autre c est la taverne baccus. elle est dans un petit village voisin mais meme si on vous offre le vin n'y allez pas. ché po bon ^^

a voir le site archeologique, la visite est sympa par contre le musé paye pas de mine.

ensuite on est rentré direction patras donc pas trop d info en plus. j pense que jenny pourra completer le sujet en me reprenant si j ai dit une connerie ou si j ai oublié quelque chose

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  ikipoo le Mer 20 Mai - 1:16

die_nacht a écrit:bon dès que j'ai la motiv.. un mini report de notre voyge ^^

yes carrement. d ailleurs ca me fait pense que j ai pas les photos de ce voyage, faudrai que je cherche scratch

_________________


Le fait que le monde soit peuplé de crétins permet à chacun de nous de ne pas se faire remarquer

http://r4.fr.bloodwars.net/r.php?r=18504

ikipoo
Admin
Admin

Masculin Nombre de messages : 1041
Age : 34
Localisation : nouvelle zélande/thailande/vietnam/laos
style sonore : punk/oi
Date d'inscription : 24/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  Jenny le Mer 20 Mai - 15:02

ikipoo a écrit:
yes carrement. d ailleurs ca me fait pense que j ai pas les photos de ce voyage, faudrai que je cherche scratch

Cherche pas, elles sont toutes chez oim...



Ben j'ai pas grand chose à rajouter en fait, Mister Ikipoo a fait un beau tour du sujet !
Coup de coeur de mon côté aussi pr Monemvassia, absolument magnifique. Je mettrais les photos, promis.

Quelques petites astuces à rajouter :
- Si vous pouvez éviter les mois de Juillet et Août, faite-le !! Il fait vraiment vraiment vraiment très chaud et c'est pas facile à supporter (surtout pour les voyageurs en camions)
- Niveau hébergement, kom l'a dit Ikipoo, on peut trouver des chambres chez l'habitant pour pas trop cher (à peine + cher que les campings pr un niveau de confort supérieur et avec le côté humain en + puisque souvent, on a l'occaz de pouvoir papoter avec les proprio autour d'un verre d'ouzo !!).
Sinon, le plan auberge de jeunesse est pas mal non plus.
- Sur les sites les plus touristiques (Delphes, Acropole, Olympie, etc...) penser à mettre son réveil à l'aube pour être les premiers sur le site. Parce que de 1, vous ne mourrez pas de chaud en grimpant les milliards de marches à gravir et de 2, vous éviterez (un peu) le flots de touristes qui se ruent en masse.

_________________

Jenny
Moderateur
Moderateur

Féminin Nombre de messages : 715
Age : 33
Localisation : Colmar
style sonore : Tout sauf le reggae :)
Date d'inscription : 25/03/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: la grece

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum